Bigleux : le guide de la myopie

Définition de la myopie

La myopie, du grec muôpia (courte vue), est un trouble de la vue caractérisé par une altération de la netteté visuelle des objets éloignés sans incidence sur la vision de près. Le myope voit parfaitement net en vision rapprochée pour lire ou écrire, et flou en vision éloignée.

Myopie Fille

La myopie, qui ne doit pas être considérée comme une maladie des yeux, se concrétise généralement dès qu’un objet se trouve à une distance supérieure de quelques mètres voire quelques dizaines de centimètres pour les personnes les plus atteintes. Elles vivent alors ce défaut visuel au quotidien comme un handicap majeur.

D’un point de vue anatomique, le myope possède une longueur d’œil supérieure à la normale, on parle alors de myopie axile. Chez un œil myope, l’image des objets est projetée devant la rétine et non pas sur la rétine contrairement à un œil normal.

Les causes de la myopie

La génétique serait à l’origine de la myopie. Les enfants de parents myopes auraient ainsi une prédisposition à devenir eux-mêmes myopes. Mais l’environnement a également une importance. Ainsi, le manque de lumière naturelle pourrait être un facteur de risque de développer une myopie.

En effet, la lumière naturelle entraîne la production de dopamine au niveau de la rétine. Ce neurotransmetteur permettrait de réguler la croissance de l’œil. En absence de dopamine, l’œil aurait tendance à trop grandir et à devenir myope.

Un enfant qui a pour habitude de jouer dehors en pleine lumière présenterait donc moins de risque de développer une myopie. A contrario, un enfant habitué à pratiquer des activités à l’intérieur en lumière artificielle (lecture, télévision, jeux vidéo…) pourrait accroître ce facteur de risque.

Myopie : oeil myope

Il n’y a pas de médicament pour le traitement de la myopie mais la molécule d’atropine peut freiner son évolution. Instillée dans l’œil par le biais d’un collyre, elle a la capacité de diminuer l’accommodation et de dilater la pupille. En laissant pénétrer davantage de lumière dans l’œil elle diminue son allongement. Mais les effets d’un tel traitement sur le long terme sont encore mal connus.

Un étudiant amené à faire de longues études aurait aussi un facteur de risque aggravé. Selon une étude menée par le Centre Médical Universitaire de Mayence en Allemagne, une corrélation serait observée entre le nombre d’années d’étude et le développement de la myopie. Les personnes ayant arrêté leurs études avant 16 ans auraient quant à elles deux fois moins de risques d’être myopes que les autres.

Notons par ailleurs que certaines myopies peuvent être transitoires notamment lors de la grossesse ou d’un diabète avec une glycémie instable.

La myopie dans le monde

Défaut visuel le plus répandu, la myopie touche près d’un individu sur quatre et le phénomène ne cesse de s’accentuer. Un tiers de la population mondiale sera myope en 2020 selon plusieurs estimations, soit 2,5 milliards d’individus.

Myopie Femme

Les pays asiatiques restent les plus touchés et connaissent une augmentation des cas de myopie spectaculaire avec à ce jour près de 8 jeunes sur 10 atteints. Les Américains sont eux aussi de plus en plus myopes avec plus de 40% de la population touchée aujourd’hui contre 25% au début des années 1970. L’Europe dresse le même constat. Une personne sur quatre est touchée par cette pathologie oculaire et près de la moitié des 25-29 ans. En France, c’est 29% de la population qui serait myope.

Dépister une myopie chez l’adulte

Parce que l’œil grandit de la naissance jusqu’à 25 ans, la myopie peut se déclarer pendant l’enfance, à l’adolescence, ainsi qu’au début de l’âge adulte et a tendance à se stabiliser ensuite. Mais certaines myopies fortes évoluent parfois toute la vie.

La myopie se concrétise par une baisse de l’acuité visuelle lorsque la forme du globe oculaire est trop grande. L’image se forme alors devant la rétine et apparaît floue. Les symptômes de la myopie avec une vue qui décline sont multiples.

Par exemple, en conduisant vous avez du mal à lire les panneaux de signalisation, vous clignez des yeux ou plissez les paupières pour voir net un objet au loin. Pour regarder la télévision, vous vous rapprochez de l’écran.

Lunettes de vue pour corriger la myopie

Si vous constatez de tels symptômes, il est préférable de ne pas attendre et de consulter rapidement un spécialiste. Car même si elle peut vous sembler mineure, une myopie doit être corrigée sans attendre par des lunettes correctrices ou des lentilles de contact.

En effet, une perte d’acuité visuelle entraîne notamment une augmentation du risque d’accident de la circulation. Un myope non corrigé ne se rend pas forcément compte des dangers liés à son état : réaction tardive face à un obstacle, évaluation des distances erronée…

Dépister une myopie chez l’enfant

Le dépistage de la myopie chez un enfant nécessite d’être attentif à son comportement car il ne s’aperçoit pas de l’apparition de son trouble visuel avec autant d’évidence qu’un adulte.

Pour les plus jeunes, sachez qu’un enfant doit être capable de vous suivre avec ses yeux à sept mois et doit essayer d’attraper les objets à proximité à huit mois. Si tel n’est pas le cas, une suspicion de myopie est envisageable. Pour les plus grands, un enfant myope rencontre parfois des difficultés scolaires car il a du mal à lire le tableau à l’école.

Il peut être réticent à jouer avec d’autres enfants, paraître maladroit dans ses gestes ou trébucher parfois. Il plisse les paupières pour regarder un écran de télévision ou pour voir un objet au loin. Il se frotte régulièrement les yeux, se plaint de maux de tête en fin de journée ou reste le nez collé à sa feuille pour écrire. C’est ce qu’on appelle la myopie scolaire. Elle se développe entre 7 et 14 ans et évolue pendant quelques années avant de se stabiliser.

Enfant avec des lunettes de vue

Dans tous les cas, n’attendez pas plus longtemps et consultez un ophtalmologue rapidement pour apporter la correction adéquate à la vue de votre enfant. Notez qu’en France, 9% des enfants sont myopes et que si vous êtes myope vous-même, votre enfant a plus de risque de le devenir aussi. La myopie est en effet considérée comme héréditaire mais aucun gène n’a encore été identifié à ce jour.

Les myopes dits légers peuvent corriger leur vue ponctuellement pour conduire, pour lire ou aller au cinéma par exemple. Les myopes plus atteints doivent quant à eux corriger en permanence ce trouble de la vision. A noter que certaines myopies nécessitent un contrôle visuel régulier ainsi qu’une adaptation de la correction optique adéquate. Mais, rassurez-vous, un myope ne devient jamais aveugle.

Rappelons que le degré de la myopie est mesuré en dioptries.

  • On parle de myopie légère lorsque l’individu a entre -0,25 et -2,50 dioptries.
  • On parle de myopie moyenne lorsque l’individu a entre – 2,75 à -6 dioptries.
  • On parle de myopie forte lorsque l’individu a -6 dioptries et au-delà.

Plusieurs techniques permettent de corriger ce handicap visuel : les lunettes de vues, les lentilles de contact, les lentilles de nuit, l’opération.

Les lunettes de vues

Porter des lunettes de vue munis de verres correcteurs reste la méthode la plus simple pour corriger la myopie. L’opticien assure la pose des verres et le réglage de la monture selon le défaut visuel et la morphologie du patient.

Les lentilles de contact

Outre le port de lunettes, il est aussi possible de poser des lentilles de contact directement sur l’oeil. Mais tout le monde ne le supporte pas, notamment si la quantité de larmes produites par l’œil n’est pas suffisante. Tout comme les lunettes de vues, les lentilles de contact vont avoir pour rôle de détourner la lumière afin de la focaliser sur la rétine.

Les lentilles de nuit

Réduire la courbure de la cornée en portant des lentilles rigides la nuit est également une option thérapeutique à étudier. Durant le sommeil, ces lentilles aplatissent légèrement la cornée pour réduire sa courbure. Au réveil, la myopie est corrigée pour quelques heures jusqu’à ce que la cornée reprenne sa forme naturelle. Il est donc nécessaire de porter ces lentilles rigides toutes les nuits pour retrouver une correction effective chaque matin.

L’opération des yeux

Même si les lunettes et les lentilles ont fait leurs preuves chez la plupart des myopes en améliorant la vision de loin, ces deux méthodes ne font que compenser le défaut visuel sans corriger les propriétés de réfraction de la cornée à l’origine de la myopie.

Ainsi, pour agir de façon quasi définitive sur cette anomalie oculaire, l’opération de la myopie est certainement la meilleure des solutions. Certes, l’intervention chirurgicale à un coût et le patient doit avoir une myopie stabilisée. Mais elle permet de recouvrir une meilleure vision et de dire adieu à ses lunettes et lentilles du jour au lendemain…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer